Retour à l'accueil Se rendre aux Salces Livre d'or Galerie photos Nous contacter
     
 

DECOUVRIR

Accueil du site

Se rendre aux Salces

La Lozère

Sports & loisirs

La châtaigne

Festival des Salces

Faune

Patois

MULTIMEDIA

Livre d'or

Liens

Fonds d'ecran

Carte postale virtuelle

Faire un lien

Nous contacter

Crédits du site

 
     
 
Conseil régional de Lozère
 
 
18149 visiteurs
 
     
 

Patois Cévenol

Comme chaque région française, la région des Cévennes a un patois que mes aïeux lozériens parlaient, et qui malheureusement se perd. La langue d'Oc pouvait être déclinée en quatre grandes zones ayant chacune leurs variantes (Provencal, Languedocien, Gascon, Auvergnat). Les patois parlés du côté de la lozère sont des descendants de l'auvergnat, avec quelques similitudes avec le languedocien. Dialectes occitans

Quelques mots de patois cévenol ....

Banaste : Grand panier

Bastide : Grande ferme

Bolegar [bouleguer] : Bouger

Bòsca [bousqua] : Chataignier

Calut : Fou

Cagaròle : Escargot

Castagne : Châtaigne

Clinton : Vin des Cévennes

Daille : Une faux

Mas : Petite ferme

Ostal [oustal] : Maison

Pélardon [pelardou] : fromage de chèvre

Pélous : bogues épineuses des châtaignes

Péquélet : petit enfant

Pésoul : parasite

Cette liste n'est pas exhaustive. Si vous voulez cependant rajouter quelques mots, vous pouvez le faire en nous contactant.


Poème Cévenol

IEU PARE MOUN PAIS

Abio set ou uech ons, a la pichioto escolo

Fasio lou cop de pounh per para uno drolo

Que lous antres efonts tustabou a cop de pes

Pertaque abio, paurato, de pesouls dins lous piés

 

Perdeque fa pati aquelo magairouso

Mai s'abio de pesouls e se sentio la bouso

Poudio pas reproucha a sa traço de maïre

Di beire qu'a mitat e de manca de flaire

 

Ero amistouseto e abio bono testo

A l'escolo, a l'ostal, ero toutjour modesto

De per elo balio mai que lou pistoulet

Que si moucabo d'elo; el, balio pas un pet.

 

Coumo fasio efont, per aquelo escouliero

Cerque brego amb' aquel que de nostro Lousero

Se trufo, lou caluc : me dis que de segur

per pourta uno letro, lou gral fai lou pourtur.

 

Dirai pas lou countraire, nostro terro es maigro,

De sejo ou de froument douno praco de gro

Belèu dise pas noun, cha un pau mai susa

Per trabalha lou so, semena, recoulta...

 

Es per aco proubaple que nantres, de bon'ouro

De nous tene al trabal, sabem coussi e quouro,

Sabem que cha gagna soun bieure, soun manja

Que las calhos troustidos tombou pas sons res fà.

 

Atabé la Louzero de sous efonts es richo

Soun er es so, soun blat fai toutjour bono micho

De mounde trabalhaire, ouneste, amistous,

Nostre païs es plé... d'ou dire soui urous.

 

De fà cala... quond pode aquel que nous afabro

Es un pichot trabal que fai pas beni chabro.

Bantres que setz nascuts dinc aquel brabe nis

Fasetz coumo ieu fou, paratz nostre païs.

Fernand Pelat, 1987

"La Louzero, moun païs" - Amicale des anciens de notre Dame de la Carce - Marvejols

 

 
     
 

Site du village des Salces en Cévennes - 2006 - Conception : G. Mercier - Tous droits réservés

Site optimisé pour tous navigateurs - W3C